9.4.17

Télégramme


"Drieu m'a parlé de son ami Rigaut qui s'est suicidé sur un télégramme de sa femme mal compris" #workinprogress

16.2.17

Rigaut VS Mirbeau


Il y a exactement 100 ans, le 16 février 1917, disparaissait l'écrivain anarchisant Octave Mirbeau. La France qui habituellement excelle dans les exercices de commémoration a ignoré ce centième anniversaire de la mort de l'auteur du Journal d'une femme de chambre. Pierre Michel le président de
la Société Octave Mirbeau s'est amusé de la brève annotation consacrée à Mirbeau sur la page FaceBook du Ministère de la Culture : "Au bout de quatre ans, le Ministère de la Culture se souvient enfin d'Octave Mirbeau et de sa commémoration mondiale, à laquelle la Société Mirbeau travaille depuis 2013. Reste à savoir si le Ministère finira par soutenir une petite, dynamique et productive association telle que la notre, fonctionnant à l'huile de coude, et avec de très modestes moyens financiers, et acceptera enfin de relayer son action, au niveau national et internationale. Il n'est pas absolument interdit d'espérer encore..." Certains s'interrogeront sur mon intérêt soudain pour Mirbeau, que je considère par ailleurs comme un des premiers pourfendeurs de la bien-pensance qui n'a jamais été aussi pesante qu'aujourd'hui. Son texte La grève des électeurs est plus que jamais d'actualité. Alors pourquoi évoquer Mirbeau sur le blog Rigaut? Tout simplement parce que Jacques Rigaut qui était très avare en admirations littéraires considérait Octave Mirbeau comme un maître, "un des plus forts littérateurs actuels", s'exclamera-t-il dans une lettre à un ami. A la mort de Mirbeau, Rigaut se désolera même de ne pas avoir rencontré l'écrivain.

1.1.17

2017


Grand Central at New Years Eve , NYC, 1969. Photo by Leonard Freed


"Le jour se lève, ça vous apprendra" (Jacques Rigaut)

Je vous la souhaite bonne. Si tout va bien, 2017 sera l'année de l'achèvement de ce chantier qui a débuté en 2003...